Elan Sportif OYRE-DANGE : site officiel du club de foot de OYRE - footeo

DEUX POINTS DE PERDU EN TOUTE FIN DE NUIT

21 mars 2016 - 17:57

Au terme d'un match interminable, c'est aux alentours de 23h20 que l'ESOD s'est vu rejoindre au score, soit la 93e minute d'un match plein de rebondissements...

Aunis Avenir 2-2 ES Oyré Dangé (mi temps 1 - 1)

Buts pour Aunis: Camara (23e) Joncher (93e)
Buts pour l'ESOD: Soulard (42e) Berger (59e)

Excellent arbitrage de Mr BARATANGE.

Résumé du match.
Au terme d'un match à multiples rebondissements, les oyrillo-dangéens ont perdu une nouvelle fois deux points dans les toutes dernières minutes. Mais la défaite n'était pas si loin non plus...

Entreprenants et dominateurs, les visiteurs attaquent mieux le match, tandis que les locaux sont poussifs en ce début de rencontre. Berger est le premier à se mettre en évidence, mais, alors que face au dernier rempart maritime, le buteur de l'ESOD ne peut maitriser sa frappe, les mauvais rebonds lui jouant un sale tour. Le match s'équilibre et les locaux vont profiter d'une offrande du portier de l'ESOD Dechaume pour ouvrir la marque. Camara, le n9 local, perce la défense avec de nombreux contres favorables et frappe. Pourtant non puissante, le gardien de l'ESOD se manque et met son équipe en difficulté. (1-0 23e). Il faut quelques minutes pour que les jaunes s'en remettent. Et c'est sur leur seule occasion de la première période que les  châtelleraudais vont revenir. Sur un corner chirurgical de Joubert, L.Soulard croise se tête et égalise (1-1 42e). Juste avant la mi temps, Dechaume se rattrape en enlevant un but tout fait sur un centre aérien où Camara n'avait plus qu'a pousser le ballon au fond des filets.

La reprise va être précoce. Après seulement 3 minutes en seconde période, T.Muller et Camara sont au duel. Mal retombé, l'attaquant d'Aunis Avenir se luxe le coude au grand dame de son équipe, mais aussi de l'ensemble des acteurs du match (visiteurs, arbitres et supporters). Le constat est violent, le bras du buteur est à l'opposé et les pompiers doivent intervenir. Après de nombreuses minutes, les pompiers ne pouvant rien faire, le SMUR doit faire son apparition pour apaiser l'horrible douleur du jeune attaquant. C'est donc pendant plus d'une heure que le jeune homme reste au sol, avant d'être finalement transporter à l'hôpital de la Rochelle (où il se fera opéré dans la nuit).
Après ce long moment d'attente, le jeu va reprendre... Puis non, puisque l'éclairage du terrain honneur se coupe. 20 minutes supplémentaire à patienter avant enfin la reprise du jeu. Il faut quelques minutes pour que le jeu se remette en marche et les joueurs de Tony Grenet vont être sanctionné d'un but refusé, pourtant valable. Berger est servi en retrait. L'attaquant frappe et voit le ballon lobé le gardien avant de finir en lucarne. Mais l'arbitre assistant voit un hors jeu. Berger sera peu de temps ensuite récompensé d'un but, ce coup-ci valable. Perrochon gagne son duel aérien. Il trouve Joubert, qui d'une merveille de passe, sert Maignand. Si le défenseur intervient avant Maignand, la passe en retrait vers le gardien d'Aunis est complètement manqué. Maignand intervient et décale Berger qui n'a plus qu'a pousser son ballon au fond des filets pour donner l'avantage à son équipe. (2-1 59e). Aunis est tête basse mais réagi vite. Seul au second poteau, l'ailier droit reprend de volée un centre mais voit sa tentative passer de peu au dessus. C'est ensuite Dechaume qui sauve son équipe en enlevant un face à face avec l'attaquant. Les jaunes ont l'occasion de tuer le match par Feistl qui se présente face au gardien, mais se manque complètement. C'est alors que les arrêts de jeu arrivent, 4 minutes sont indiqués par Mr BARATANGE, excellent ce samedi. C'est à la 93e que Jonchet va sauver son équipe. Un long ballon aérien, dévié par le géant n4 local monté en dernier recours, permet au latéral d'enclencher une volée croisée parfaite, imparable pour le gardien de l'ESOD. BIS REPETITA, encore une but dans les toutes fins de match !!! (2-2 93e). Mais si les bleus sont abattu, la défaite fut toute proche lorsque le milieu local enclencha une mine aux 20m qui titilla le poteau, ou lorsque Dechaume sauva le dernier ballon qui prenait la direction de la lucarne.

Une chose est sure, si les fins de rencontres ne sont pas pour l'ESOD, le jeu fut vraiment retrouvé et l'abnégation de l'ensemble des joueurs pourrait faire la différence dans la lutte au maintien.

Commentaires

Aucun sondage

Pl Équipe Pts Jo G N P F Bp Bc Dif
1 BEAUMONT ST.C 22 10 7 1 2 0 21 10 0 11
2 ST SAUVEUR 19 7 6 1 0 0 16 5 0 11
3 CHATELLERAULT SO 17 10 5 2 3 0 17 13 0 4
4 TERVES ES 14 9 4 2 3 0 13 14 0 -1
5 POITIERS 3CIT 14 10 4 2 4 0 11 11 0 0
6 AUBINRORTHAIS ES 13 9 4 1 4 0 12 10 0 2
7 A.S. PORTUGAIS CHATE 10 9 3 1 5 0 11 12 0 -1
8 CERIZAY CO 9 8 2 3 3 0 12 10 0 2
9 E.S. OYRE DANGE 9 7 3 0 4 0 7 12 0 -5
10 U.S. COURLAY 7 8 2 1 5 0 6 12 0 -6
11 U.S.S.V.P. 7 9 2 1 6 0 9 18 0 -9
12 ST CERBOUILLE ES 6 8 1 3 4 0 10 18 0 -8
Pl Équipe Pts Jo G N P F Bp Bc Dif
1 ST BENOIT 25 10 8 1 1 0 30 18 0 12
2 CIVAUX 20 10 6 2 2 0 22 13 0 9
3 LEIGNES/FONT 17 9 5 2 2 0 27 17 0 10
4 valdivienne as 14 10 4 3 3 0 24 21 1 3
5 JAUNAY CLAN US 13 9 4 1 4 0 19 16 0 3
6 BEAUMONT ST CYR 12 10 3 3 4 0 23 16 0 7
7 C.A. ST SAVIN ST GER 12 9 3 3 3 0 16 15 0 1
8 POIT.BAROC 11 9 3 2 4 0 21 21 0 0
9 E.S. OYRE DANGE 10 9 3 1 5 0 15 24 0 -9
10 BIARD 10 10 2 4 4 0 8 20 0 -12
11 POITIERS 3CIT 7 9 1 5 3 0 12 17 1 -5
12 SILLARS 4 10 1 1 8 0 15 32 0 -17